1.     Qu'est-ce que l'arbitrage sur les taux de financement ?

Afin d'ancrer les prix à terme sur les prix au comptant, les marchés à terme de crypto-monnaies perpétuelles introduisent le mécanisme du taux de financement. Selon le mécanisme, si le marché devient haussier et que les haussiers dominent le marché, les prix des contrats à terme perpétuels seront supérieurs aux prix au comptant, le taux de financement étant positif, ce qui signifie que la partie longue doit payer les frais de financement à la partie courte. Ce sera l'inverse lorsque le taux de financement est négatif. Veuillez consulter les règles détaillées ci-dessous :

Lorsque le taux de financement est positif, les détenteurs de positions longues (acheteurs de contrats) doivent payer des frais de financement aux détenteurs de positions courtes (vendeurs de contrats) ; lorsque le taux de financement est négatif, les détenteurs de positions courtes (vendeurs de contrats) doivent payer des frais de financement aux détenteurs de positions longues (acheteurs de contrats).

Remarque : Le règlement des frais de financement d'AscendEX a lieu toutes les 8 heures à 00h00 UTC, 08h00 UTC et 16h00 UTC. 

Par conséquent, en théorie, indépendamment des risques de volatilité des prix, les positions détenant des tokens avec un niveau constamment élevé de taux de financement peuvent obtenir des rendements plus élevés. En d'autres termes, si un token est assorti d'un taux de financement élevé qui persiste pendant une longue période, les investisseurs peuvent continuer à tirer profit de la détention du token en s'appuyant sur le mécanisme du taux de financement. 

Prenons l'exemple des contrats à terme perpétuels OMI, le taux de financement des contrats à terme perpétuels OMI reste positif à un niveau élevé pendant une longue période selon l'historique des taux de financement des contrats à terme perpétuels sur AscendEX, ce qui signifie que les utilisateurs sont en mesure de gagner des frais de financement en détenant simplement une position courte d'OMI.

Mais il est important de noter que la stratégie de profit ci-dessus ne tient pas compte des risques liés à la volatilité des prix. En théorie, bien que les investisseurs puissent bénéficier des frais de financement en détenant simplement une position courte sur l'OMI, ils subiront une perte liée à la détention de cette position lorsque la tendance du marché ira à l'encontre des prévisions initiales, c'est-à-dire lorsque le prix de l'OMI remontera. Pour couvrir le risque, les investisseurs doivent acheter l'équivalent de l'OMI sur le marché au comptant ou détenir des positions longues de l'actif de même valeur sur le marché des marges.

 

2.     Stratégie centrale d'arbitrage des taux de financement

Pour maîtriser l'arbitrage de taux de financement, les investisseurs doivent tenir compte de deux aspects essentiels :

1)     Sélectionnez un token dont le taux de financement est élevé et persistant sur une longue période

Pour arbitrer les frais de financement, les investisseurs doivent choisir le token dont le taux de financement est élevé et qui dure longtemps.

Remarque : Avant de mettre en œuvre l'arbitrage du taux de financement, vous pouvez consulter les dernières mises à jour et les données historiques concernant les taux de financement de tous les tokens à terme sur AscendEX pour référence.

2)     Couvrir les risques de volatilité en détenant des positions opposées sur le marché au comptant/sur marge

Pour réduire les risques liés à la volatilité des prix, les utilisateurs qui adoptent l'arbitrage de taux de financement pour le trading de contrats à terme perpétuels doivent détenir des positions opposées de même valeur sur le marché au comptant ou sur marge pour couvrir les risques de trading et réaliser ainsi des profits à long terme.

 

3.     Les étapes de l'arbitrage des frais de financement

En termes simples, les utilisateurs doivent détenir une position dans le trading de contrats à terme perpétuels et une position opposée de même valeur dans le trading au comptant/sur marge.

1) Arbitrage des frais de financement - Couverture de contrats à terme perpétuels/au comptant 

a. Acheter des actifs au comptant

b. Ouvrir une position courte des actifs de même valeur sur le marché à terme perpétuel

c. Choisir un moment pour clôturer la position et vendre les actifs au comptant pour réaliser un bénéfice

Prendre les contrats à terme perpétuels OMI comme exemple, supposer que le taux de financement de OMI est de 0,422% et devrait augmenter à 0,566%. L'utilisateur A achète des OMI d'une valeur de 10 000 USDT dans le cadre d'un trading au comptant et ouvre une position courte d'OMI de la même valeur dans le cadre d'un trading à terme perpétuel. Lors du prochain intervalle de financement, l'utilisateur devrait gagner 10 000 USDT*0,556%=55,6 USDT. Supposons que le taux de financement reste à ce niveau pendant une semaine, ce qui signifie que l'utilisateur gagnera 55,6*3*7=1167,6 USDT en conservant sa position pendant une semaine. (Remarque : Pour faciliter la compréhension, le cas ne tient pas compte des changements de valeur de la position découlant des actions sur les prix pendant la période de détention). 

Remarque : La couverture ne peut être réalisée que lorsque les positions au comptant et à terme sont de valeur égale. 

2) Arbitrage des frais de financement - Couverture de contrats à terme perpétuels/sur marges 

Comme le trading sur marge implique des taux d'intérêt, les utilisateurs doivent considérer les impacts potentiels des taux d'intérêt tout en adoptant l'arbitrage de taux de financement.

a.     Lorsque le taux de financement est positif et qu'il est supérieur à la somme du taux d'intérêt et des frais de transaction, la partie courte recevra les frais de financement de la partie longue, c'est-à-dire qu'elle achètera l'actif dans le cadre d'un trading sur marge tout en ouvrant une position courte de l'actif avec la même valeur dans le cadre d'un trading à terme perpétuel.

b.     Lorsque le taux de financement est négatif et qu'il est supérieur à la somme du taux d'intérêt et des frais de transaction, la partie longue recevra les frais de financement de la partie courte, c'est-à-dire qu'elle vendra l'actif dans le cadre d'un trading sur marge tout en ouvrant une position longue de l'actif avec la même valeur dans le cadre d'un trading à terme perpétuel. 

Dans l'ensemble, compte tenu des coûts de transaction, la différence entre les taux de financement (taux flottants) dans le trading de contrats à terme perpétuels et les taux de frais fixes est un élément clé pour déterminer le montant que vous pouvez arbitrer entre les contrats à terme perpétuels et le trading de marge au comptant. Étant donné que le taux de financement à terme reste inchangé, pour réaliser un profit important, les utilisateurs doivent minimiser les taux de frais fixes, à savoir réduire le taux d'intérêt et les frais de transaction. AscendEX adopte un système de tarification par paliers. Plus le niveau du compte est élevé, plus les taux de frais sont bas. Les utilisateurs peuvent se référer au système de taux de frais d'AscendEX pour développer un arbitrage de taux de financement approprié en conséquence afin d'obtenir des rendements plus élevés.

 

4.     Notes sur l'arbitrage des taux de financement :

1)    Réduire l'effet de levier pour éviter la liquidation. Comme les prix des contrats perpétuels évoluent en tandem avec les actions des prix au comptant, les risques sont moindres, voire nuls, dans l'arbitrage des taux de financement. Toutefois, les utilisateurs doivent rester conscients des risques de liquidation causés par les grandes fluctuations de prix.

2)     Faites une étude de marché et soyez prudent dans le choix des tokens. Pour arbitrer les frais de financement, les utilisateurs doivent faire leur propre étude de marché sur les actifs à acheter et leurs taux de financement afin de choisir le bon token avec un taux de financement plus élevé qui dure longtemps.

3)     Investir correctement pour réduire les risques de trading. Des dérapages peuvent se produire si des investissements massifs sont engagés dans un token de petite capitalisation dont la profondeur de marché est limitée.

4)     Ne pas changer les actifs d'investissement et ajuster les positions fréquemment. En ajustant fréquemment les positions et en changeant les actifs d'investissement pour la couverture, les profits réalisés ne couvriront pas les coûts de transaction.